Mon film.jpg

Karib'Cultur

les effets bénéfiques de l'Art en entreprise

Accrocher des œuvres d’art peut dynamiser l’espace de travail, le regard et la créativité et créer des interactions et des discussions.  

Karib’Cultur souhaite donner à tous des clés pour comprendre l’art  et ainsi permettre aux collaborateurs et visiteurs clients, de construire leur opinion sur les œuvres pour sortir du traditionnel « j’aime » ou « je n’aime pas ».  

Apporter l’art dans la vie, dans le lieu le plus quotidien qui soit, reflète l’identité de l’entreprise, cela favorise les relations avec les interlocuteurs que vous invitez dans vos bureaux, mais ils garderont en plus cette image en tête et seront susceptibles d’en parler autour d’eux. 

tete_edited_edited.png

une communication externe naturellement bénéfique

Un bon moyen de se forger une réputation auprès de tous

Un tableau, un bas-relief, une sculpture… exposé dans un bureau, un cabinet, une salle de réunion, doit être accessible et ne doit ni rebuter, ni effrayer.

Les membres de Karib’Cultur sont convaincus qu’il faut choisir des œuvres  autour des thématiques qui font écho à l’identité, la culture et l’actualité. Certes, l'art ne remplit pas un besoin physique, mais on peut estimer qu'il remplit un besoin d'ordre psychologique : celui de ressentir et d'exprimer des émotions, ce qui est indispensable à l'homme justement, parce que celui-ci n'est pas qu'un corps mais aussi un esprit. 

L’espace  est un lien  avant tout de communication. Quand on attend, on regarde autour de soi, on regarde les murs, on s’occupe l’esprit. Les yeux circulent…on doit se sentir bien. 

Ce qui est accroché, exposé, doit nous inciter à la réflexion. 

Difficile de dire que l’Art décore. 

L’art ajoute, complète, remplit, dénonce parfois, mais remplit et satisfait un besoin. On peut, ou pas, communiquer avec ce qui est exposé. Mais il faut qu’un public très large ait envie de regarder. Il s’agit d’ajouter l’élément culturel, d’éducation, et de bien-être. Nos racines multiples nous permettent de nous interroger sur ce patrimoine ce qui peut renvoyer à un savoir être et un savoir-faire. 

La culture d’un peuple peut être un contrepoids à l’uniformation du monde, ce qui oblige un respect des autres façons de penser. 

DSC_0441.jpg

Les héritages amérindiens questionnent notre patrimoine

Karib’Cultur se fixe une mission de ré appropriation et de remise en valeur de ce 
patrimoine amérindien composante fondamentale de l’identité syncrétique 
martiniquaise et plus largement caribéenne.  
Cette identité syncrétique faite d’apports multiples, qui se sont fondus selon le 
processus de créolisation bien décrit par Edouard Glissant et symbolisé dans les 
œuvres de Wifredo Lam. 
La réappropriation et la remise en valeur de ces différents composants  du 
patrimoine culturel et identitaire Caribéen s’inscrivent dans une démarche 
théorique résolument post coloniale.